Vaches et veaux

Alors qu’un sevrage mal appliqué augmentera le niveau de stress chez le veau et entraînera des dépenses d’énergie inutiles, un sevrage réalisé en douceur permet d’améliorer le gain de poids et le fonctionnement normal du système immunitaire. Une préparation adéquate est donc essentielle au bon déroulement de l’événement.
À la naissance, le veau risque l’hypothermie dès que la température environnante tombe sous les 10°C. L’assèchement par la mère et la consommation rapide du colostrum réchauffera le veau naissant et lui fournira beaucoup d’énergie : un rôle bien souvent méconnu du colostrum. Un apport adéquat, au bon moment, permettra aussi de prévenir la mortalité des veaux au cours des trois premières semaines de vie.
Le gain des veaux sous la mère en fin d’été constitue toujours un très grand défi. Les plantes, qui ont dû faire face à la chaleur et au temps sec de la fin de juillet doivent désormais s’adapter à la diminution de temps d’ensoleillement et des nuits plus fraîches. Les veaux, quant à eux, consomment une proportion d’herbe de plus en plus grande. Différentes solutions s’offrent à vous pour maintenir des gains intéressants à la fin de l’été, tout autant en poids qu’en profits.

Pages