Vaches et veaux

La diarrhée est le signe clinique d’une diminution de l’efficacité de l’intestin à absorber les liquides et les nutriments. La diarrhée néonatale a la particularité d'affecter directement ...
J’étais chez un de mes clients dernièrement. Jean m’a demandé s’il devait élever ses femelles de remplacement ou les acheter. Je lui ai répondu qu’il y avait plusieurs facteurs à considérer avant de prendre une décision. Combien en as-tu besoin ? Veux-tu changer de type d’animaux ? Quels sont les coûts rattachés ? As-tu de la place et assez de fourrages ? En fait, je lui ai proposé de comparer les arguments pour chaque option. Voici mes réponses.
Un préconditionnement des veaux qui permet d’être plus efficace, est-ce possible ? Si l’on vous disait que le sevrage précoce des veaux (avant 5 mois) améliore l’efficacité globale de la production, incluant la phase d’engraissement, vous seriez plus ou moins d’accord, n’est-ce pas ? Vous auriez à la fois raison… et tort !
Le prix des veaux sera-t-il bon cet automne ? Depuis près d’un an, les producteurs sont ravis des prix obtenus et ils espèrent que cette tendance se maintienne longtemps. Pour y parvenir, certaines règles doivent être suivies dont celle que vos acheteurs, les parcs d’engraissement, réalisent des profits.
Le sevrage est une étape importante et potentiellement stressante, puisqu’elle amène des changements physiques, alimentaires et sociaux dans la vie des veaux. Ce stress peut avoir des conséquences négatives sur les performances zootechniques de l’animal; c’est pourquoi il est important de tenter de le limiter au minimum.
Avec le retour des encans, beaucoup de temps et d’argent sont investis pour préparer les veaux et tenter d’obtenir le meilleur prix possible. À partir du moment où le veau voit le jour, tous les efforts sont concentrés sur sa survie et sa croissance pré et post sevrage. Que le veau soit sevré et préconditionné à la ferme avant la vente ou qu’il soit directement vendu à l’encan après sa séparation d’avec la mère, le souhait de tout producteur est bien sûr d’obtenir le meilleur prix possible.
Une excellente méthode pour diminuer la fréquence de cas d’hypothermie légère et de mauvais transfert d’immunité est d’identifier les veaux à risque...
Oui, bien que leur usage ne semble pas être l’idéal pour tout le monde. Les manipulations additionnelles et les pertes des caveçons causées par les balles rondes à filet et les mangeoires peuvent décourager certains producteurs. Les caveçons, ce sont ces petites palettes en plastique réutilisables qui s’installent sur le museau du veau selon le même prin­cipe qu’une attache à pain. Le caveçon empêche le veau de téter, mais celui-ci demeure près de sa mère.
Malheureusement, à moins de traire les vaches et de donner le colostrum au biberon, il est impossible de connaître la quantité réellement consom­mée. Mais sachez qu’on surestime souvent cette quantité. Ce n’est pas parce qu’un veau tète qu’il boit! En pratique, il faut au moins 4 litres de colostrum au cours des 12 premières heures, avec un premier repas moins de 6 heures après la naissance. Lisez nos conseils en régie liés au colostrum.
Les caveçons, ce sont ces petites palettes en plastique réutilisables qui s’installent sur le museau du veau selon le même prin­cipe qu’une attache à pain. Le caveçon empêche le veau de téter, mais celui-ci demeure près de sa mère. Ils peuvent être placées en même temps que la vac­cination. Lisez l’article complet sur les autres méthodes de sevrage ici.

Pages