Qu'est-ce que la thermoneutralité chez les veaux?

La thermoneutralité est la zone de températures entre lesquelles l’animal peut maintenir sa température corporelle constante sans dépense d’énergie supplémentaire. La situation dans laquelle la température centrale d’un animal à sang chaud ne permet plus d’assurer correctement les fonctions vitales est l'hypothermie. Elle peut être modérée à sévère.

Zone de thermoneutralité : La zone de confort chez un veau de moins de 3 jours se situe entre 10 et 25°C. Aussitôt que la température est inférieure à 10°C, le veau doit déjà dépenser beaucoup d’énergie pour maintenir sa température corporelle. Les réflexes de conservation de température sont alors déclenchés.

Espérance de vie : Les veaux naissants ont une réserve d’énergie, sous forme de gras et de glycogène, pour un maximum de 24 heures, lorsque placés en dehors de leur zone thermoneutre (Alexander et coll., 1975, Okamoto et coll., 1986, Rowan, 1992; NRC 2001).

Réflexe de conservation de température corporelle : Engourdissements, frissonnements ou tremblements, faible prise alimentaire et le symptôme du veau «niaiseux».

Conséquences : Le veau semble moins vigoureux et alerte (veau «niaiseux»). Il risque de s’affaiblir et devient plus susceptible à une hypothermie plus sévère, ainsi qu’à de plus grands risques de contracter une diarrhée ou une maladie respiratoire.

Prévention :

  • Séchage du veau;
  • Frictionner le veau, ce qui active la circulation sanguine. Le minéral Bon-Départ placé sur le veau encourage la vache à lécher son veau;
  • Cote de nidation élevée : lorsque le veau est couché, la litière de paille devrait recouvrir au moins le bas des 4 pattes;
  • Pour tous les veaux à risque : servir le plus rapidement possible 1 litre de colostrum (Colostrum Bovin Déshydraté).

Précaution : 

À la naissance, certains veaux peuvent sembler bien se porter, mais après 15-30 minutes, ils peuvent commencer progressivement à se refroidir. En résulte une plus grande difficulté à téter efficacement. De plus, quand la vache lèche son veau et le stimule à se lever, il y a sécrétion d’ocytocine chez cette dernière et d’adrénaline chez le nouveau-né; le premier repas de colostrum est alors une réussite. Cependant, au deuxième repas, ces stimulations sont inexistantes; l’hypothermie peut alors frapper si les conditions de thermoneutralité n’ont pas été respectées.