Neige ou eau cet hiver?

                                                                                                                                                                                                                                                                      La question se pose à chaque année : Est-ce que la neige peut suffire à combler les besoins en eau des vaches hivernées à l’extérieur?

En fait, garder les vaches à l’extérieur est intéressant car cela permet de réduire les investissements en infrastructures. Les bovins sont en effet des animaux très résistants. Par contre, ça ne veut pas dire qu’ils sont invincibles. Même s’ils survivent assez facilement à l’hiver, celle-ci peut les user à petit feu si les conditions ne sont pas parfaites.

On comprend que le fait de fournir de l’eau à des animaux à l’extérieur constitue un défi presque quotidien! Il faut de l’électricité sur le site pour l’abreuvoir chauffant ou encore trouver une autre alternative (cabane chauffée, etc.). Cela nécessite aussi un enfouissement profond des lignes d’eau et possiblement d’aller dégeler les abreuvoirs quotidiennement et les abords à quelques occasions.

Au niveau réglementaire, le code de pratiques pour les bovins de boucherie du Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage stipule que les bovins doivent avoir un accès suffisant à une eau de bonne qualité pour répondre à leurs besoins physiologiques. Par contre, il mentionne aussi que la neige peut servir de source d’eau dans certaines exploitations d’élevage intensif du bœuf.

Des chercheurs de l’Ouest canadien (A. A. Degen et B. A. Yong) ont en effet publié 3 études à ce sujet en 1989, 1990 et 1991 et ont démontré que les bovins qui s’abreuvent de neige folle peuvent maintenir leur état corporel dans certaines conditions. En fait, ce sont ces conditions qu’il faut examiner de plus près avant de trop se réjouir et de débrancher les lignes d’eau et les abreuvoirs chauffants pour l’hiver prochain…

On parle ici de :

  • L’état et la qualité de la neige
  • Les conditions météorologiques
  • Les bovins eux-mêmes

Les chercheurs précisent qu’il est extrêmement important de s’assurer qu’il y ait suffisamment de neige folle… et propre en tout temps. Dans les études mentionnées précédemment, il y avait moins de 10 animaux par traitement; il était donc relativement facile de contrôler le piétinement… et les souillures. De plus, comme une neige durcie ou glacée peut les décourager ou ralentir leur consommation, il faut donc qu’il neige souvent pour leur assurer une quantité suffisante!

Un bovin en semi-finition consomme en moyenne 25 litres d’eau par jour alors qu’une vache gestante ou un taureau peut consommer 40 litres d’eau. Ceci correspond à une superficie de 2 mètres × 2 mètres × 10 cm de neige folle pour combler les besoins d’une seule vache à chaque jour. D’une manière imagée, s’il tombe 10 cm de neige chaque semaine, la surface nécessaire pour « abreuver » un groupe de 50 vaches avec de la neige propre et folle correspond à un bâtiment de 10 m × 100 m (40 × 380 pieds) ! Sans aucune souillure déposée sur la neige f pendant cette période!

Ajoutons que pour réchauffer la neige à la même température que leur corps, les animaux doivent dépenser une certaine quantité d’énergie. De plus, ce refroidissement momentané du rumen ralentit l’activité microbienne et l’énergie produite dans celui-ci. Ainsi, les animaux ayant des besoins énergétiques élevés (comme les animaux en croissance, en lactation ou en mauvais état de chair) sont davantage pénalisés lorsqu’ils s’abreuvent de neige.

Finalement, les vaches qui ne seraient pas accoutumées à cette pratique peuvent mettre plusieurs jours avant de consommer de la neige comme source primaire d’eau, il faut donc les surveiller de près.

Au final, le recours à la neige comme unique source d’eau ne convient que dans de rares cas très spécifiques et dépend, rappelons-le, de l’état et la qualité de la neige, l’état corporel des bovins et les conditions météorologiques. Il faut donc toujours prévoir quand même un point d’eau pour l’hiver aussi. Consultez votre expert-conseil Optiboeuf pour plus de détails à ce sujet.