Confort et GMQ : inséparables!

Plusieurs éleveurs se demandent s’ils doivent semi-finir leurs veaux. Y répondre n’est jamais évident, malgré que les veaux de 750 lb (340 kg) aient rapporté près de 3 $/lb (6,60 $/kg) lors des encans du début de septembre.

En fait, il m’est théoriquement possible d’établir le gain moyen quotidien projeté (GMQ) et le coût d’alimentation lorsque je calcule un programme alimentaire. Mais est-ce le seul facteur pour déterminer le GMQ? Malheureusement non! En réalité, c’est le confort des animaux qui est souvent le plus sous-estimé.

L’efficacité alimentaire et le GMQ sont directement reliés aux besoins en énergie d’entretien. Garder des animaux à l’abri du vent est essentiel pour maintenir la performance. Warren Rusche, spécialiste en production vache-veau à l’université d’État du Dakota du Sud, estime que si on réduit la vitesse du vent de 30 à 8 km/h, les besoins en énergie d’entretien diminuent de 30 %. L’addition d’un simple brise-vent, mobile ou permanent, aidera à obtenir de meilleurs résultats. Une option encore moins chère est de construire un brisevent en balles rondes, en se rappelant qu’il est plus efficace quand il est ajouré.

Un autre facteur-clé pour garder les animaux propres, secs et confortables est la litière. Elle agit comme un coussin entre eux et le sol, ce qui permet de maintenir leur température interne avec moins d’énergie. Les animaux font plus de gain lorsqu’ils se reposent et ruminent, pas seulement quand ils mangent!

Une étude réalisée pendant deux hivers avec des bêtes engraissées à l’extérieur (tableau 1) illustre l’impact de la paille sur le GMQ et l’efficacité alimentaire. En effet, le revenu supplémentaire est de 1,94 $/animal/jour (0,86 lb de gain X 2,25 $/lb à l’encan) lorsqu’on met de la paille. Incroyable!

Un autre facteur limitant en semi-finition est l’épaisseur de boue dans les enclos. En analysant les performances de 299 lots de veaux Holstein pendant 15 ans, on a trouvé que 4 cm de boue réduit déjà le gain de 0,7 lb par jour, tandis que 12 cm le diminue de 43 % (tableau 2).

Qu’est-ce qui explique la baisse de consommation et du gain? Difficile à dire, mais l’impact est réel et bien plus important qu’on pourrait le croire.

Enfin, un dernier point à considérer est l’apparence des veaux. Les acheteurs paient habituellement plus cher lorsque le veau est propre.

Pour revenir à la question du début, si vous réunissez un bon programme alimentaire, une protection contre le vent et une bonne couche de paille, vous avez probablement la combinaison gagnante pour maximiser votre profit par veau.